Déontologie du métier (Conservation deontology)

Il existe plusieurs manières de parler de "restauration", selon que l'on pense à la réparation, à l'amélioration de l'état, à la restitution ou à un embellissement esthétique . La façon de définir la restauration révèle une manière de considérer le document et son authenticité, ainsi que le respect accordé à son vieillissement naturel. Un résultat satisfaisant en terme de conservation n'est pas forcément spectaculaire. Il peut être discret tout en ayant un impact sur la stabilisation ou l'amélioration d'un état.

 

Un document porte plusieurs valeurs, qui peuvent être d'ordre esthétique, mais encore documentaire, fonctionnelle ou autres. Le restaurateur du patrimoine a pour mission de respecter et de transmettre cet ensemble, en respectant l'authenticité des matériaux et en tendant vers un équilibre pour chaque cas.

 

La formation du restaurateur du patrimoine est longue et complète, car il s'agit d'acquérir non seulement une compétence technique mais encore une connaissance scientifique des matériaux, de l'histoire de l'art et des techniques. 

 

Sur les formations à la restauration : http://www.ffcr.fr/la_ffcr/la_ffcr.html

 

Le restaurateur du patrimoine, par une formation complète, est aussi guidé par des principes de déontologie établis par la Confédération Européenne des Conservateurs-Restaurateurs, dont les principes sont réfléchis et reconnus conjointement par les musées.

Code ECCO
Règles professionnelles relatives au métier de restaurateur du patrimoine
ecco.pdf
Document Adobe Acrobat 129.8 KB

AIDEZ-NOUS !

Un métier en voie de disparition :

merci de signer la pétition

Cliquez ici